Plages de sable blanc à perte de vue, eau de mer turquoise, ambiance latine et tropicale….Voilà un endroit magnifique pour se reposer.

PUNTA CANA est l’endroit idéal si vous aimez lézarder au soleil,  si vous avez un rythme de vie épuisant ou si vous aimez profiter des services « tout inclus » des hôtels de la côte. Les plages sont magnifiques, l’eau est chaude, le sable est fin. Il n’y a pas trop de monde sur les plages en semaine, mais à partir de jeudi – vendredi, c’est une autre histoire !                                                       En revanche, si vous aimez manger des spécialités locales, découvrir un nouveau pays, faire du shopping, flâner dans les rues,  partir en excursions et voir autre chose que de la plage et des cocotiers, franchement, choisissez une autre destination !

A PUNTA CANA, même si vous pouvez louer des minis-bateaux, faire une excursion sur l’ile de Samana,  vous balader en hélicoptère etc…il n’y a pas grand chose à faire finalement et les prix sont excessifs comparés à d’autres pays du genre. La raison à cela ? l’essence ! Et oui ! Sur des iles comme celle-ci, il faut tout importer. Un simple trajet de 20-25 min aéroport-hôtel ne vous coûtera pas moins de 35-40$,  hôtel – centre ville 10-15$ (pour même pas 5-10 minutes de voiture !) Les taxis  sont plus chers qu’à Paris ! Le tourisme étant leur plus grande ressource, il vous sera pratiquement impossible de négocier ces tarifs imposés par « l’odre des taxis » du coin. Si vous avez oublié de changer votre argent avant de partir (comme il m’est arrivé cette fois-ci), ne changez pas votre argent a l’aéroport (taux de change pas avantageux) et demandez à votre taxi de vous emmener  dans la meilleure maison de change  du coin «  llevame a la major casa de cambio par cambiar mis euros par favor » … (Certains taxis pourront  même vous changer votre argent directement à des taux très avantageux ! Mais touristes non expérimentés, s’abstenir lol :-)Vous pouvez changer votre argent en US dollars ou en Pesos Dominicain (si vous souhaitez consommer chez les locaux uniquement). Sinon changer vos Euros en US dollars uniquement, car les $ sont acceptés partout.

A l’extérieur des hôtels, les petits villages avoisinant sont à « l’arrache »… Il y a des câbles électriques qui pendent partout, tout est plus ou moins délabré, les rues ne sont pas sales, mais elles sont peu entretenues. On y note aussi très rapidement le pauvre niveau économique des habitants qui sont pour la plupart des natifs des 4 coins de l’île ou des immigrés haïtiens. Le soir, les habitants se rejoignent dans des genres de grands bars ouverts : ils mettent la musique à fond et ils dansent  la cumbia, le merengue, la salsa et autres dances latines.

Même s’ils évoluent à un rythme beaucoup plus lent et relax que le nôtre (ce qui a tendance a nous énerver rapidement en tant que français lol), 50% des locaux sont extrêmement serviables et sympathiques et sont d’une amabilité irréprochable ;  l’autre 50% est très « jemenfoutiste », limite désagréables. Cette attitude, même si choquante par certains moments, est certainement due au fait de la quantité de « riches touristes comme vous et moi » que les Dominicains voient défiler toute l’année. En effet, un salaire normal est de 300-400 $ par mois pour 12h de travail par jour et 1 jour de congé par semaine. On est loin de  nos 35 h !!  Donc si vous avez un coup de coeur avec quelqu’un du personnel, n’oubliez pas de lui donner un pourboire ;).

Nous résidions au « Royal Suites Turquesa by Palladium »- C’est apparemment un des meilleurs « all inclusive » de PUNTA CANA.  Pour plus de renseignements sur cet hôtel, regardez  mon article :   « Royal Suites Turquesa – PUNTA CANA »

Nested Sequence 03.00_00_49_18.Still001

Nested Sequence 03.00_00_52_17.Still002

Dans les hôtels « all inclusive », ont mange bien, mais sans plus…même s’ls offrent une grande variété de cuisines différentes (japonaise, mexicaine, française, italienne), ne vous attendez pas  à manger aussi bien que dans vos restaurants préférés. Nous avons mangé dans un bon restaurant atypique et chaleureux en bord de plage appellé « Capitan Cook ». (Il y avait un groupe de jeunes locaux qui jouaient de la musique latine, c’était chouette ! )Leurs spécialités sont à base de poisson, évidemment! Nous avons bien mangé, (entrée+plat+boissons) et nous avons payé 160$(+pourboire)  pour 4 personnes ce qui n’est pas bon marché, mais pas excessif non plus.

Screen Shot 2016-05-11 at 16.09.14 copy

Screen Shot 2016-05-11 at 16.09.33 copy

Screen Shot 2016-05-11 at 16.09.47 copy

 

À PUNTA CANA, le soleil tape fort !! Alors, prévoyez de la crème solaire protection 50 minimun surtout si vous ne vous êtes pas exposés depuis un bon moment. Protégez-vous fréquemment pendant 4 jours minimum car même si vous avez l’habitude de bronzer, en seulement 1 ou 2h  , vous pouvez littéralement cramer…Inutile de gâcher vos vacances dès les premiers jours ! Finalement, pensez à prendre avec vous un produit contre les moustiques, car ils sortent nombreux à la tombée de la nuit.

 

Pour résumer, j’ai  passé de supers vacances très reposantes à PUNTA CANA : c’est une destination de rêve que je recommande vivement à certains.  Cependant, elle ne fait pas parti de mes endroits favoris car faire 8h d’avion pour me retrouver dans un hôtel et bronzer, boire, manger, dormir, c’est pas mon truc. Peut-être dans quelques années qui sait ! Les goûts et les envies changent tellement au file tu temps !

 

En ce moment, pour les nouveaux abonnés j’offre « le guide de l’application DJI GO 4.0 pour gérer facilement son drone » !
Profitez-en !

Chinese (Simplified)EnglishFrenchGermanJapanesePortugueseRussianSpanish